Ce que Dieu m’a appris à l’aide d’une prière non exaucée

Ce que Dieu m’a appris à l’aide d’une prière non exaucée

Written on 09/24/2020
Shawn Naylor

Écrit par Shawn Naylor

« Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au moment voulu. Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » (1 Pierre 5.6-7)

Lorsque j’étais à l’université, je suis devenu ami avec un homme qui s’appelait Louis. C’était un inventeur et l’un de mes héros de la foi. Il a été une inspiration incroyable pour moi et pour plusieurs autres. Après avoir reçu un rêve de la part de Dieu, il a construit un fréquenceur qui aidait à réduire l’accumulation de mucosité qui se produit dans les poumons des personnes atteintes de fibrose kystique.

Louis souffrait également de fibrose kystique. Il a eu une greffe pulmonaire, mais ces poumons ont commencé à se décomposer et ont été rejetés par son corps. Il attendait pour recevoir une deuxième greffe, mais il est très rare qu’une personne atteinte de fibrose kystique vive suffisamment longtemps pour subir une deuxième opération.

J’ai prié; ses amis ont prié; sa femme et sa famille ont prié. Nous avons tous prié. Nous avons demandé à Dieu de guérir Louis, mais il n’a pas été guéri. Après sa mort, je me suis demandé: « Comment est-ce possible? » Si même à travers sa propre souffrance, cet homme a inventé quelque chose pour soulager la souffrance des autres, quel meilleur candidat y avait-il pour un miracle?

Mais Dieu ne l’a pas guéri sur terre. Le chagrin et la peine de sa communauté immédiate étaient grands. Cela m’a conduit à de nombreuses discussions avec Dieu. Oh, je n’étais pas content. « N’es-tu pas le Dieu qui guérit? N’es-tu pas le Dieu qui restore? N’es-tu pas le Dieu qui détermine la destinée? »

Finalement, quand j’ai cessé de parler et que j’ai commencé à écouter, Dieu a parlé par sa Parole. La réponse de Dieu était :

« Est-ce que je ne discerne pas ce jour du suivant? » (Psaume 139.16)

« Est-ce je ne connais pas le nom de chaque étoile? » (Psaume 147.4)

« Est-ce que je ne te connaissais pas avant que tu sois formé dans le ventre de ta mère? » (Jérémie 1.5)

« Est-ce que je ne fais pas pleuvoir sur un endroit et pas sur une autre? » (Amos 4.7)

« Y a-t-il quoi que ce soit qui me soit caché? » (Hébreux 4.13)

« Y a-t-il quoi que ce soit d’impossible pour moi? » (Luc 1.37)

« J’estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous. » (Romains 8.18) – ou tout simplement : « Attendez de voir le chef-d’œuvre que je révèle à travers votre souffrance actuelle. »

Puis, comme une planche à roulette qui frappe le tibia, ça m’a frappé. J’avais une conversation avec Yahvé et Il me parlait. J’avais une ligne directe avec le créateur, Celui qui connaît toutes choses. Il m’a mis au défi.

Est-ce que je voulais que mon plan se réalise ou que la volonté de Dieu s’accomplisse?

Jésus a posé à Dieu la même question dans le jardin de Gethsémané, même s’Il connaissait déjà la réponse. Je pense à sa prière ainsi : « Dieu, s’il te plaît, éloigne cette souffrance de moi. Mais si cette souffrance fait partie du chef-d’œuvre, alors fais de moi une partie du chef-d’œuvre. »

Dieu a déplacé ma perspective vers Sa réponse. Dans ma requête, j’ai demandé que Louis soit guéri, qu’il reçoive miraculeusement de tous nouveaux poumons, et qu’il n’y ait plus de souffrance. Lorsque Louis a terminé sa course, il a entendu l’appel de Christ et il se tient maintenant dans la présence de la perfection en tant qu’être humain parfait et complet. Ma requête de prière a été exaucée.

Oswald Chambers a dit : « Si à travers un cœur brisé, Dieu peut réaliser ses desseins dans le monde, alors remerciez-le de vous briser le cœur. » Voici le résultat de ma prière : bien que la situation autour de moi n’ait jamais changé, je suis devenu méconnaissable pour moi-même et pour ceux qui m’entouraient. Je vois l’espoir quand les autres voient la fin. Je vois la lumière quand l’obscurité m’entoure. Je vois des fils entre les mains du grand tisserand.

La prière a pénétré mon cœur et a révélé le dessein de Dieu en me donnant la bonne perspective. Quand nous prions, nous avons une connexion lointaine, mais libre avec Yahvé. Nous sommes conscients de la source de toutes choses. Il se soucie de nous et sa volonté ultime est que nous soyons avec Lui dans la perfection.